Wilco Publishing Flight Experience aviatorsoft
 

L'île de France, par France VFR

Introduction

Un an après la sortie du Flight Paris Base Pack de France VFR, l'éditeur avait réalisé un nouveau pack comprenant l'autogen recouvrant la région de Paris d'environ 12500 km2 ! Aujourd'hui, c'est au tour des célèbres monuments, ponts et héliports de la ville de faire leur apparition via ce troisième Pack de l'Ile de France afin d'enrichir encore une fois, le niveau de détails et de réalisme de la scène. Ces objets détaillés sont réalisés pour s'intégrer parfaitement avec les volets précédents FlightParis (Base Pack et Autogen Pack) pour Flight Simulator 2004 et X (via un patch gratuit qui sera disponible très prochainement). Mais ce nouveau pack ne s'arrête pas là ! il apporte également une amélioration de la texture sol de la scène concernant la netteté et les couleurs de la texture.

Pour l'étude de ce dossier, nous effectuerons un vol en hélicoptère à basse hauteur en décollant de l'héliport d'Issy-Les-Moulineaux, nous survolerons la Seine d'ouest en est, puis nous ferons une boucle en passant par le nord de la ville jusqu'à retourner à notre point de départ.

Les scènes utilisées pour ce dossier sont :
  •   Flight Paris Base Pack
  •   Flight Paris Autogen Pack
  •   Flight Paris City Pack



Installation & documentation

Après votre achat, le téléchargement s'effectue via le lien indiqué dans l'email reçu après la transaction. L'installation de ces trois scènes est relativement simple : sous forme de fichier exécutable personnalisé, vous n'aurez qu'à cliquer sur "suivant" et vous munir de votre numéro de série reçu par email lors de la transaction afin d'activer le produit. Il n'est pas nécessaire d'avoir une connexion internet pour activer l'addon.



Une fois les scènes installées, il est temps d'aller jeter un coup d'oeil à la documentation avant d'explorer la capitale ! Le manuel d'utilisateur du Base Pack et de l'Autogen Pack contient toutes les spécifications et informations techniques utiles, ainsi que la procédure détaillée d'installation et de désinstallation de la scène. On y trouve également toutes les cartes VAC du SIA des terrains aux environs de Paris ainsi que les paramètres d'affichages et de réglages afin d'obtenir les meilleures performances de la scène.
Concernant la documentation du CityPack, elle inclut quelques cartes VAC du SIA de certains héliports principaux mais aussi une carte détaillée de tous les objets insérés dans la scène. (héliports, ponts, monuments et bâtiments, jardins, etc...)
Toutes ces documentations sont disponibles en anglais et en français.

La scène

Il est 10:00h à Issy-les-Moulineaux, un joli samedi matin de juillet. Notre hélicoptère est stationné à côté du hangar. Visite prévol et check-list terminées, on entame la procédure de démarrage des moteurs. L'immersion de la plate forme est bien reproduite dans ses moindres détails. Tout les bâtiments de l'héliport et de ses environs sont présents : les différents hangars et bâtiments d'entreprises, les bureaux de la DGAC, l'imposant bâtiment de l'EDF, ainsi que quelques véhicules aéroportuaires. La plate forme dispose d'une texture photoréaliste particulièrement détaillée, où l'on distingue parfaitement les différents héliports et parkings. La transition de cette texture détaillée à celle photoréaliste "classique" de France VFR est cependant un peu brutale, mais on ne s'en aperçoit pas vraiment quand on est au sol. Elle est délimitée par un grillage présent tout autour de la plateforme.



Autorisation de décollage reçue, on augmente le régime du rotor, et l'on se met à survoler l'héliport. On effectue une sortie vers le nord en direction de la Seine. Le périphérique qui passe juste à côté de la plateforme n'est malheureusement présent que par une simple texture photoréaliste. Il faudra donc monter en altitude pour le distinguer facilement. En arrivant au dessus de la scène près de Boulogne Billancourt, on admire les nombreux bâtiments de la ville. Les textures sont assez variées et détaillées, mais en dehors du vrai "centre" de la ville comprenant les arrondissements, les bâtiments ne sont pas très représentatifs de la ville de Paris. On ne peut certes pas distinguer les rues, mais l'immersion est plutôt réussie. Les bureaux de TF1 sont fidèlement reproduits avec une texture tout à fait appropriée.


A gauche du pont se trouve les bureaux de TF1


Nous continuons notre vol en longeant la seine. En survolant le pont du Garigliano reproduit en 3D, on observe quelques péniches qui naviguent sur le fleuve. On peut apercevoir sur la droite les bureaux de France Télévision reproduits avec des formes détaillées, mais la texture de l'avant du bâtiment est plutôt simpliste. Après avoir dépassé l'imposant immeuble de Sagem, nous pouvons admirer parc André-Citroën avec sa montgolfière en pleine action ! Nous arrivons ensuite dans le coeur de la ville, en survolant le pont Mirabeau fidèlement reproduit en détails. Les nombreux bâtiments disposent d'une texture plus "parisienne". Tous les "buildings" d'entreprises et commerciaux sont présents sur notre droite avec des formes précises et des textures appropriées.


Tout à droite, les bureaux de France Télévision. Un peu plus loin, l'immeuble de Sagem, et en fond, le parc André-Cirroën avec sa mongolfière


En arrivant vers le pont de Grenelle, on admire la statue de la liberté, même si elle n'est modélisée qu'en 2D, la texture est cependant soignée. On peut observer la Maison de Radio-France sur la gauche, bâtiment circulaire assez imposant. La texture est simple mais fidèle à la réalité.

En poursuivant notre récit, nous survolons le pont du métro qui passe au dessus de l' Allée des Cygnes. Il est reproduit dans les moindres détails, en formes et en couleurs, ainsi que le pont suivant, celui de Bir-Hakeim, que l'on reconnait parfaitement avec ses différentes voies, pour le trafic routier ainsi que le métro.


De haut en bas, vue globale de la seine et du pont Bir-Hakeim


Enfin, nous arrivons à côté de la Tour Eiffel, qui est modélisée avec les plus grands soins ! Toute la texture sol des environs de la Tour Eiffel ainsi que le Parc du Champs de Mars disposent d'une texture photoréaliste très détaillée. Quant à la végétation, il y a quelques arbres positionnés avec précision, pour reconnaître ainsi l'allée centrale du parc. Au sud du jardin est modélisée l'école militaire, avec tous ses nombreux bâtiments ! On aperçoit au loin la tour Montparnasse, qui dispose d'une texture spécifique ainsi qu'un héliport détaillé situé sur le toit de la tour.

A notre gauche, se trouve le Palais de Chaillot avec le jardin du Trocadéro. Il est constitué de deux pavillons et de deux ailes curvilignes cernant un vide central et descendant vers la Seine. Ici, il n'y a pas de texture sol photoréaliste aussi détaillée que celle des environs de la tour Eiffel, et l'allée centrale ne possède pas vraiment de détails, il faudra donc être à une certaine altitude pour distinguer le lieu. En revanche, le bâtiment du Palais en lui même est très fidèle à la réalité.





Poursuivons notre vol au dessus de la seine en survolant la passerelle Debilly. On regrette au passage l'absence du célèbre musée du Quai Branly. Juste après le survol du pont des Invalides, on observe sur notre gauche le Grand Palais, le Palais de la Découverte ainsi que le Petit Palais. Les différentes formes, parties, et textures de ces bâtiments sont bien reproduites, avec ses nombreuses verrières. Au sud de ce monument se trouve le magnifique pont et monument historique Alexandre III, situé entre le 7e et le 8e arrondissement.

A notre droite, se situe l'Esplanade des Invalides avec une texture photoréaliste aussi détaillée que celle du parc du Champs de Mars. L'Hôtel des Invalides est reproduit avec toutes ses nombreuses cours. Les textures des façades sont très nettes et la forme des toitures est conique, tout à fait fidèle au monument réel.



En continuant notre récit, un coup d'oeil sur la droite pour admirer l'Assemblée Nationale, bâtiment aux facades en pierre, reconnaissable facilement par ses imposantes colonnes sur le côté nord. Bien que ça ne soit qu'une texture photoréaliste appliquée sur l'objet, et qu'il n'y a donc pas de formes très détaillées, l'assemblée est plutôt réussie, et l'on peut même distinguer les fresques à l'entrée.
Au nord, en traversant la seine, on reconnait aisément la grande place de la Concorde et les jardins des Tuileries, qui disposent, une fois de plus, d'une texture sol photoréaliste très soignée. Quant au musée du Louvre et sa pyramide, ses nombreuses formes et textures sont de bonne facture avec une netteté largement appréciable. Avant de poursuivre notre trajet, un bref regard sur le musée d'Orsay qui comporte un niveau de détail assez élevé, avec ses trois statues sur le toit, façade nord. Un peu plus à l'est, se trouve la Bibliothèque Mazarine où l'on peut même aperçevoir le drapeau français situé sur le toit, à côté de la coupole.



Puis, nous arrivons sur un des lieux les plus jolis de Paris, le coeur de la ville, L'île de la Cité et l'île Saint-Louis : cette partie a été particulièrement soignée : on distingue sans difficulté les différentes rues principales, tout les monuments sont parfaitement reconnaissables, dont certains qui disposent d'une texture sol photoréaliste particulièrement réaliste comme l'hôtel Dieu de Paris. La Cathédrale Notre Dame est une reproduction tout à fait admirable du réel monument, avec une excellente netteté.

Entre L'île de la Cité et l'île Saint-Louis se trouve sur la rive nord l'Hôtel de Ville. Sa modélisation 3D est tout à fait remarquable, chaque forme de la toiture et des cheminées a été reproduite en détails. On y aperçoit également au nord le centre d'Art et de la Culture Pompidou, qui n'a malheureusement pas été aussi soigné que d'autres monuments : en effet, c'est plutôt un "bloc" rectangulaire qu'un bâtiment à l'architecture particulière et originale.





Nous continuons à longer la Seine vers le sud est. On ne peut poursuivre notre récit sans parler de l'immense université Denis Diderot. Ici, il n'y a pas de texture photoréaliste au sol, mais les textures des nombreux bâtiments de l'université, bien qu'elles soient répétitives comme dans la réalité, sont plutôt soignées.

A notre surprise, le Jardin des Plantes situé un peu plus au sud ouest de l'université ne comporte malheureusement pas de texture photoréaliste aussi précise que certains lieux cités précédemment. En revanche, on apprécie le musée national d'histoire naturelle situé au sud ouest du jardin fidèlement reproduit avec ses grandes et hautes fenêtres disposées sur toutes les façades du musée.


De gauche à droite, l'université D. Diderot ainsi que le musé d'Histoire naturelle.


Un peu plus au sud est du musée est modélisé un long bâtiment qui nous intrigue : la gare d'Austerlitz ! Rien n'a été oublié pour ce bâtiment, même les quais sont tous représentés. Avant de virer vers le nord, un petit coup d'oeil au sud : nous sommes agréablement surpris d'admirer la diversité des immeubles, de leurs façades, formes et toitures.

Un bref regard sur notre droite : on y aperçoit l'héliport du Ministère des Finances avec une texture sur le toit très nette, chaque tuyau et conduit d'aération sont présents. Au fond, on peut aperçevoir le Palais Omnisports de Paris Bercy, qui est cependant modélisé avec un petit manque de hauteur : Bien que ce bâtiment ne soit pas en réalité d'une hauteur importante, il parait un peu trop aplati sur Flight Simulator. De plus, bien que ses formes soient complexes, il est peut-être un peu trop simpliste dans notre simulateur.


La gare d'Austerlitz et le Ministère des finances avec son héliport, ainsi que le Palais Omnisports juste derrière.


Puis, vient le survol d'une nouvelle gare, celle de Lyon. Elle a été tout aussi soignée que sa précédente, avec le même niveau de détails. Nous arrivons ensuite à la place de La Bastille où l'on reconnait parfaitement son Opéra aux formes circulaires et aux façades vitrées. A notre gauche, on y admire la place des Vosges, magnifiquement bien représentée. On a droit à une texture sol très réussie, une végétation bien positionnée, seul bémol : on ne peut y accéder en voiture ! en effet les immeubles qui entourent la place ne laissent pas de route arriver, et se rejoignent sur les bords !


La place de la Concorde, avec son Opéra. Au fond, la place des Vosges.


Nous survolons ensuite quelques instants la ville vers le nord pour arriver à la gare de l'est et du nord, qui, une fois de plus, ont été réalisées avec une fidélité à la réalité tout à fait remarquable. Nous arrivons enfin à la magnifique butte de Montmartre où l'on identifie aisément les principaux monuments du lieu. La Basilique du Sacré Coeur est une représentation tout à fait admirable du monument réel. Le relief de ce lieu est bien représenté, on peut y admirer la ville, même quand on est au sol.


La bute de Montmartre avec la Basilique du Sacré Coeur au centre.


Après quelques photos prises du point de vue, nous poursuivons notre vol, cap au sud ouest ! Pour clore avec les gares, celle de St Augustin est bien évidemment, comme ses soeurs, très facilement identifiable avec ses nombreuses verrières.

Avant de rentrer à Issy-les-Moulineaux, nous effectuons un petit détour vers la Défense pour visiter un peu le quartier. On y reconnait certaines tours par défaut de Flight Simulator, mais l'on observe également le CNIT de la Défense, ainsi que l'héliport au dessus de l'arche. En plus de ces améliorations, on y trouve également la représentation de quelques bâtiments environnants aux formes particulières.



Il est maintenant près de 11:00 h, il est temps de rentrer au sol pour discuter de notre jolie visite de Paris vue du ciel...

Au soir tombé

Paris est une ville passionnante de jour, mais aussi de nuit, et France VFR marque encore un point sur cette scène.
Bien que les différentes rues ne disposent pas d'éclairage, France VFR s'est plutôt concentré sur les immeubles : ils sont tous éclairés via des lumières spécifiques ! Quelques fenêtres ne sont pas éclairées, réalisme exigé ! On peut donc survoler la ville aux alentours de 700 pieds et admirer la multitude d'immeubles illuminés. Certaines textures photoréalistes détaillées au sol disposent aussi d'un éclairage tout à fait adapté, et bien fidèle à la réalité.



Quant aux monuments, ils ont été encore plus soignés, avec l'éclairage exact que l'on trouve actuellement à Paris. On observe donc que l'Hôtel des Invalides est éclairé via des projecteurs situés au sol, la Tour Effel qui est toute illuminée, etc...On regrette cependant l'absence total d'éclairage sur certains endroits, comme dans les jardins du Trocadéro, la texture sol des environs du Palais de l'Elysée et de l'arc de Triomphe, les principaux boulevards...etc.


L'ïle de la Cité bénéficie d'un éclairage très détaillé.


Les héliports


Bien que nous n'ayons pas pu décrire les nombreux héliports lors de notre vol, il est cependant important d'y venir. Tout les héliports de la ville ont été modélisés sans exception, on y en trouve donc au total pas moins de 7 :

  •   Issy-les-Moulineaux
  •   Val de Grâce
  •   Tour Montparnasse
  •   Ministère des Finances
  •   Pitié-Salpétrière
  •   Lariboisière
  •   L'Arche de La Défense


Ces héliports répartis un peu partout dans la capitale, sur la terre ferme ou sur les toits de bâtiments, ont été modélisés avec une texture de bonne facture, ainsi que des objets 3D qui accompagnent les plates-formes. Il n'est pas toujours évident de repérer les différents héliports, mais pas d'inquiétude ! Toutes les plateformes sont indiquées avec précision sur la carte d'objets fourni par France VFR.

Conclusion

On ne peut clore ce test sans parler du fermerate : le temps de chargement de Flight Simulator est assez long, mais à notre grande surprise, bien que la machine ne soit pas très puissante, le FPS est resté tout au long du vol à un niveau très correct. Il s'adresse donc à de nombreuses configurations. On peut en outre ajuster l'autogen afin d'optimiser les performances lors du vol. En revanche, lors d'un survol de la ville avec un liner et une vitesse importante, le chargement des objets et le FPS ont de fortes chances d'être affectés.

Le Flight Paris Citypack est donc une scène très agréable qui s'adresse aux Parisiens, mais aussi aux pilotes désirant visiter la capitale et ses nombreux monuments. La scène est disponible en version téléchargeable sur le site de France VFR au prix de 24,90 €, d'une taille de 400Mo. Le FlightParis Collection vous propose le base pack ainsi que l'autogen pack au prix de 34.90 Euros.



> Visiter le site de France VFR
> En discuter sur le forum

Valentin Svetchine


Votre avis !






  English Deutsch Español Português














"C'est super encore une émission, j'adore le nouveau design également, ca donne une bouchée d'air frais."
EUV23, France

Copyrights Xavier Jehl "Cthulhus" 2004 - 2017 : Rédacteurs : Xavier Jehl, Valentin Svetchine, Ludovic Potier, Loïc Lelièvre
Conception et Administration : Xavier Jehl / Valentin Svetchine - CNIL : n°1236633 - Nombre de pages vues :